Accueil InstitutHistoireQualité du milieu naturel, éducation à l’environnement

Qualité du milieu naturel, éducation à l’environnement

1990
EFFET DE SERRE

En partenariat avec Elf Aquitaine, la Fondation océanographique Ricard conçoit un dispositif expérimental permettant d’analyser :
- les effets d’un doublement de la pression partielle de gaz carbonique atmosphérique sur les communautés microbiennes de l’eau de mer,
- leur rôle dans le pompage biologique de ce gaz.
Ce projet précurseur (1990-1995) conduira à la mise en place du Programme DOREMI (INSU, CNRS, Elf Aquitaine) réunissant en 2000 et 2001 une vingtaine de chercheurs pour des expériences d’un mois sur le site des Embiez.

1991
INFORMATION, SENSIBILISATION

L’Institut océanographique Paul Ricard lance ses propres cycles de conférences :
Mercredis de la Mer aux Embiez (1990),
Mardis de l’Environnement à Paris (1991),
Marines à Toulon (1994).
Un nouveau Comité de rédaction de la revue scientifique Marine Life est mis en place (1991). Il est présidé par le Pr. Lucien Laubier, de l’Académie des Sciences.

1992
POUR LES ÉTUDIANTS

La Bourse Aidons l’eau, aidons la vie suscite un grand intérêt chez les étudiants des universités et grandes écoles de France. Un jury de spécialistes récompense des projets novateurs relatifs à la pollution et à la gestion de l’eau, les recherches sous-marines…
Le premier projet récompensé est celui de Yannick Goaziou, de l’université de Nantes. Il porte sur l’optimisation des manipulations au cours des travaux pratiques de chimie conduisant à une réduction des coûts et des rejets polluants.
La Bourse reçoit en 1994 le patronage du ministère de l’Environnement.

JPEG - 31.1 ko
Le gaz carbonique atmosphérique au coeur des recherches. // Le Pr Lucien Laubier, de l’Académie des Sciences, accède à la présidence du Comité de rédaction de la revue scientifique de l’Institut. // Visuel de présentation de la Bourse Aidons l’eau, aidons la vie.

1995
LE TEMPS DES LAURIERS

L’Institut océanographique Paul Ricard reçoit le Grand prix de l’Académie des Sciences, remis sous la Coupole à Yvan Martin, directeur de la Recherche.

MÉMOIRE D’UN MOUSQUEMER
Le film Philippe Tailliez, Mémoire d’un Mousquemer sur l’histoire de la plongée moderne, réalisé par Christian Frasson-Botton et Philippe Cupillard, obtient le Prix spécial du jury au Festival mondial de l’image sous-marine (1995).
Un tournage a lieu sur l’île des Embiez (Var), avec la participation du commandant Jacques Yves Cousteau, l’un des célèbres Mousquemers.

JPEG - 24.8 ko
Yvan Martin sous la Coupole. // Tournage du film Mémoire d’un Mousquemer aux Embiez. [Ph. Marine Nationale] // Philippe Tailliez en apnée. Il a 85 ans. [Ph. Marine Nationale]

MULTIMÉDIA
En 1996, l’Institut assure la direction éditoriale et scientifique de l’ouvrage Fragile Méditerranée (Edisud). Il réalise le cd-rom éducatif Kampi - Aventures en Méditerranée (Palme d’or au Festival mondial de l’image sous-marine).

2002
QUALITÉ DES EAUX ET IMPACT DE L’ACTIVITÉ HUMAINE

Jusqu’en 2005, l’Institut océanographique Paul Ricard participe au projet européen I-Marq avec dix laboratoires étrangers : anglais, allemands, italiens… Il s’agit de mettre à la disposition du public, et en temps réel, un système d’information géographique sur la qualité des eaux littorales.

JPEG - 44.3 ko
Un cd-rom éducatif, un ouvrage grand public parmi les supports d’information. // Projet européen I-Marq. // Etude d’impact du dispositif technique de captage d’une résurgence d’eau.

EXPERTISES
Les scientifiques sont chargés de mesurer l’impact de l’activité humaine ou des nouvelles technologies sur le milieu marin. Ils interviennent pour plusieurs sociétés ou institutions :
- 2002-2004 : Grand Travaux de Marseille : création d’une digue verte (Grand Prix européen de l’innovation 2003),
- 2003-2004 : Nymphea Water : étude du captage de la source de La Mortola près de Menton (Alpes-Maritimes),
- 2007 : Agence nationale de protection de l’environnement de Tunisie, à Korbous : impact du naufrage d’un cargo sur l’écosystème littoral.

NATURA 2000
En 2004, le Pr. Vicente, responsable scientifique de l’Institut océanographique Paul Ricard, obtient l’étude visant à intégrer la lagune de Brusc et les hauts-fonds de l’archipel des Embiez dans le réseau Natura 2000 , auprès des Affaires maritimes et de la Direction départementale de l’Agriculture.