AccueilDéveloppement durableLa MéditerranéeRéseaux des aires marines

Réseaux des aires marines

Les aires marines protégées en Méditerranée constituent des outils précieux de gestion et de gouvernance. Leur création et leur gestion sont régies par des conventions internationales.

Une Aire marine protégée (AMP) est un espace délimité en mer et soumis à un objectif de protection de la nature à long terme. Rarement exclusif, cet objectif est souvent, soit associé à un objectif local de développement socio-économique, soit articulé avec une gestion durable des ressources. De nombreuses mesures y sont mises en œuvre : suivi scientifique, programme d’actions, chartes de bonne conduite, protection du domaine public maritime, réglementation, surveillance, information du public...

Au-delà de l’intérêt local, une aire marine protégée joue un rôle au niveau régional, national et international : effet réserve, migration des oiseaux, frayère...
Pour faciliter les échanges entre les gestionnaires d’aires marines protégées, et ainsi contribuer à la cohérence de l’ensemble, deux structures ont vu le jour : l’Agence des aires marines protégées en France et le Réseau MedPan des gestionnaires d’aires marines protégées de Méditerranée. Les aires marines protégées nationales | Loi 2006 relative aux Parcs nationaux

LE RÉSEAU MEDPAN
Depuis 1990, l’objectif du réseau est d’améliorer l’efficacité de gestion des aires marines protégées. Devenu association en 2008, son statut est de promouvoir la création, la pérennisation et le fonctionnement d’un réseau écologique méditerranéen d’aires marines protégées.
Il contribue également au protocole relatif aux Aires Spécialement Protégées (ASP) et à la diversité biologique en Méditerranée. Les ASP sont des sites d’importance dans la conservation de la diversité biologique contenant des écosystèmes spécifiques ou des habitats liés à des espèces menacées.
Sous l’égide du Plan d’Action pour la Méditerranée et du Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées, MedPan engage aussi les parties contractantes à mener à bien des programmes de recherche et d’échange d’informations scientifiques et techniques, à préparer des plans de gestion et à élaborer des programmes de coopération.

Les Aires Spécialement Protégées (ASPIM), correspondent à un label. Les sites les plus performants obéissent à deux principes :
- d’abord être représentatifs pour la conservation des composantes de la biodiversité, des écosystèmes spécifiques à la région ou des habitats des espèces en danger ou encore d’intérêt spécial pour les aspects scientifiques, esthétiques, culturels ou éducatifs ;
- ensuite, faire l’objet d’une gestion effective, accompagnée d’un processus de contrôle et d’évaluation.

Ces aires peuvent être déclarées partout en Méditerranée et représentent un des instruments les plus importants permettant aux pays de déclarer conjointement des aires de conservation et de gestion pour la haute mer. Elles constituent le noyau d’un réseau ayant pour but la conservation efficace du patrimoine méditerranéen.
Les ASPIM, juridiquement contraignantes pour toutes les parties, sont prioritaires en matière de recherche scientifique et technique, ainsi qu’en matière d’assistance mutuelle.
La liste des aires spécialement protégée est établie par le Plan d’Action pour la Méditerranée (PAM) dans le cadre du protocole Biodiversité de la Convention de Barcelone, sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Cette liste est tenue par le Centre d’Activités Régionales pour les aires spécialement protégées, localisé à Tunis.

Nouvelles aires spécialement protégées d’importance méditerranéenne sont au nombre de quatre sites en France :
Parc national de Port-Cros.
Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio.
- Le nouveau Parc marin de la Côte Bleue.
- Le nouvel Archipel des Embiez - Six Fours.

Conservation of sites of particular ecological interest in the Mediterranean
www.rac-spa.org

Carte interactive des aires protégées

L’Agence des aires marines protégées lance sa chaîne de vidéos en ligne : www.dailymotion.com/aires-marines-protegees
Différents films produits par l’Agence sur ses missions : création et gestion des parcs naturels marins, campagnes océanographiques, sensibilisation du public…

COOPÉRATION INTERNATIONALE EN MÉDITERRANÉE
ACCOBAMS : L’Accord sur la conservation des cétacés de la mer Méditerranée, de la mer Noire et au secteur contiguë de l’Atlantique ACCOBAMS est un outil de coopération pour la conservation de la biodiversité marine. Son but est de réduire les menaces pour les cétacés dans cette zone et d’améliorer la connaissance de ces animaux.

JPEG - 13.9 ko
[Ph. D. Planète Mer]

Le Sanctuaire PELAGOS : C’est un espace maritime de 87 500 km² faisant l’objet d’un accord entre l’Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent. Il héberge un capital biologique de haute valeur patrimoniale par la présence de nombreuses espèces de cétacés en période estivale.
Il s’agit aussi d’un espace dédié à la concertation, pour que les activités humaines déjà présentes puissent s’y développer en harmonie avec le milieu naturel qui les entoure sans compromettre la survie des espèces et la qualité de leurs habitats. Bulletin Pelagos n° 11

Dans le cadre de la préservation des mammifères dans le Sanctuaire PELAGOS, un réseau de positionnement des grands cétacés permet d’informer les navires commerciaux en temps réel. Ce qui limite les risques de collision projet REPCET.
Développé au sein du Sanctuaire PELAGOS, il devrait être étendu dans la zone de l’ACCOBAMS et partout où les collisions entre les navires et les cétacés sont un problème majeur.

Le système informatique de REPCET est développé par la société Technologies Software Chrisar, labellisé par le Pôle Mer PACA et coordonné par l’association Souffleurs d’écume. La Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) est partie prenante dans cette opération.
- Newsletter (août 2012) - Possibilité d’extension du système vers l’Atlantique : Repérage en temps réel des cétacés.
- Newsletter (août 2013) : Zones de risque REPCET

L’association Regard du Vivant a réalisé pour le Sanctuaire PELAGOS une série de quatre films de quelques minutes pour présenter le Sanctuaire PELAGOS. Le film version longue : http://www.youtube.com/user/PNPC83

DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE
Compte-rendu d’activité Pelagos 2012

- Travaux scientifiques du Parc national de Port-Cros - Volume 25-2011 : www.portcrosparcnational.fr/scientifique/parcnational/
- Publications intéressantes : "Recensement des échouages des cétacés sur les côtes françaises de Méditerranée (2005-2009)", F.Dhermain et al. | "Suivi des grands dauphins et dauphins de Risso sur le secteur des îles d’Hyères en 2009", H.Labach et al.

- Les aires marines protégées : vers la mise en place d’un véritable outil de gestion du milieu littoral. Portail-unice.fr

RENCONTRES INTERNATIONALES
Congrès mondial des aires marines protégées (2013).
- Après Geelong (Australie) en 2005 et Washington (États-Unis) en 2009, le dernier congrès en date (2013) "Impact 3" a été organisé à Marseille et en Corse.
- Site officiel du congrès : www.impac3.org

À consulter
Liens

- Agence des aires marines Protégées : www.airesmarines.org
- Aires marines : www.aires-marines.fr
- Catégories d’aires marines protégées : ww.aires-marines.fr
- Statut des aires marines protégées : http://cmsdata.iucn.org
- Aires marines protégées dans les eaux françaises : www.aires-marines.fr
- Centre d’activités régionales pour les Aires spécialement protégées : www.rac-spa.org
- Parc national de Port-Cros : www.portcrosparcnational.fr
- Réseau MedPAN : www.medpan.org
- Accord sur la conservation des cétacés de la mer Méditerranée et mer Noire : www.accobams.org
- Le Sanctuaire PELAGOS : www.sanctuaire-pelagos.org
- Projet Repcet : www.sanctuaire-pelagos.org
- Souffleurs d’écume : www.souffleursdecume.com