Accueil InstitutHistoireUn nouvel élan

Un nouvel élan

2005
PATRICIA RICARD, PRÉSIDENTE

La petite-fille du fondateur accède à la présidence de l’Institut océanographique Paul Ricard. Elle siégeait au Conseil d’administration depuis 1986.

2006
PROJET NATURA 2000

De 2006 à 2010, l’Institut effectue l’analyse et la cartographie des habitats marins d’intérêt communautaire de l’archipel des Embiez défini comme zone Natura 2000.
Cette étude fournit la base aux recommandations du Document d’objectif final à l’issue de concertations entre tous les acteurs locaux.

ENVIRONNEMENT LITTORAL
Dans le cadre d’une coopération avec la Tunisie, un séminaire sur l’état de l’environnement littoral se tient au Centre international des techniques de l’environnement (CITET), à Tunis, avec la participation d’Yvan Martin et de Nardo Vicente.

2007
PARTENARIAT AVEC WWF-FRANCE

En 2007, l’Institut océanographique Paul Ricard signe un partenariat scientifique avec WWF- France. Le programme porte sur l’étude des populations méditerranéennes de cétacés ; l’impact des pollutions sur les chaînes alimentaires et la vie marine ; le tourisme durable.

JPEG - 35 ko
Observations dans le cadre du projet Natura 2000. [Ph. D. Rebillard] // Signature d’un partenariat scientifique avec WWF-France par Patricia Ricard et Daniel Richard. [Ph. C. Bouchet] // Campagne d’observation des cétacés en Méditerranée. [Ph. F. Bassemayousse/WWF]

DU RENFORT POUR LA RECHERCHE
Deux postes de scientifiques sont créés au Centre de recherche.

JPEG - 36.8 ko
Les jeunes chercheurs et doctorants de l’Institut : Élodie Rouanet, Marion Peirache, Marine Delvil, Sylvain Couvray, Rija Rokotoarisoa. [Ph. J. Walzl]

2008
UN SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LA SPIRULINE

Un Symposium international : Spiruline et Développement est organisé à Tuléar (Madagascar), par Mme Vola Bemiarana de l’Institut halieutique et des sciences marines-Université de Tuléar, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD), et l’Institut océanographique Paul Ricard, représenté par Alain Riva et Nardo Vicente.
Lancement du programme européen sur la spiruline AlgoHub avec quinze partenaires (leader : société Roquette).

COOPÉRATION INTERNATIONALE
Signature à Tunis d’une convention de partenariat entre l’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE), le comité de coopération Marseille-Provence et l’Institut océanographique Paul Ricard.

PREMIÈRE MONDIALE
Pour la société Veolia Eau, les chercheurs évaluent l’impact des rejets de saumures issus d’usines de dessalement d’eau de mer.

JPEG - 38.3 ko
Cyanobactérie Spirulina Platensis (Variété Toliara - Madagascar) X100. // Juvéniles de grandes nacres Pinna nobilis dans l’herbier de Posidonie. [Ph. Dr. G. March] // L’Institut primé au Festival mondial de l’image sous-marine. [Ph. S. B. Iskender/FMISM]

FRAGILE MÉDITERRANÉE
En 2008, la campagne océanographique Biodiversité de la Méditerranée dresse un bilan de santé de la Méditerranée. Elle est illustrée par un film de Christian Pétron, Nardo Vicente et Christian Frasson-Botton dans la série Fragile Méditerranée.
En 2009, Marseille, une rade ressuscitée présente l’engagement de la cité phocéenne en matière de développement durable. Ce long métrage obtient le Prix Nausicaa de l’environnement au Festival mondial de l’image sous-marine.

2009
UNE ÉCLOSERIE EXPÉRIMENTALE POUR PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ MARINE

Le ministre de l’Écologie et du Développement durable, Jean-Louis Borloo, inaugure l’écloserie expérimentale polyvalente créée sur l’île des Embiez (Var), avec le soutien de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur. Cette nurserie va produire des centaines de milliers de petits oursins qui seront relâchés en mer à des fins de repeuplements expérimentaux. Des études génétiques seront conduites sur ces populations.

JPEG - 43.3 ko
Inauguration de l’écloserie expérimentale par Jean-Louis Borloo. [Ph. J. Walzl]

PIM
Campagne d’étude écologique autour de l’île du Grand Rouveau (Var), dans le cadre des colloques sur les petites îles de Méditerranée (PIM).

MISSION DANS LES TAAF
Au titre de membre consultatif des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), la présidente de l’Institut, Patricia Ricard, participe à une rotation du Marion Dufresne sur les districts de Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam.

2010
MARINE LIFE SUR LE NET

La revue scientifique de l’Institut océanographique Paul Ricard présente désormais une version électronique : marinelife-revue.fr

FLEUR DE MOUILLAGE
Pour La Compagnie d’exploitation des ports (filiale de Veolia), les chercheurs étudient l’impact environnemental d’un nouveau concept de mouillage temporaire appelé Fleur de mouillage.

JPEG - 43.4 ko
Mission dans les Terres australes : Jérôme Bignon, Rollon Mouchel-Blaisot Cédric Marteau et Patricia Ricard (de g. à dr.). [Ph. E. Loreaux/Picturetank] // Chantal Jouanno, alors secrétaire d’État à l’Écologie, et Patricia Ricard sur le site de Fleur de mouillage à Bandol (Var).

2011
TROPHÉES DU MÉCÉNAT

L’Institut océanographique Paul Ricard et la Caisse d’Épargne Côte d’Azur remportent les premiers Trophées du mécénat d’entreprise pour l’environnement dans la catégorie Milieu marin. Ils récompensent la réalisation d’une écloserie expérimentale sur l’île des Embiez.

JPEG - 49.1 ko
15 avril 2011 - Patricia Ricard, présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard et Jean-Yves Thibult, vice-président du Conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d’Épargne Côte d’Azur reçoivent les Trophées du mécénat d’entreprise pour l’environnement. [Ph. : MEDDTL- Laurent Mignaux] // Mise en place d’une structure d’affinage d’oursins comestibles Paracentrotus lividus. [Ph. : IOPR].

GÉRER LA RESSOURCE, PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ
- L’écloserie expérimentale produit des espèces patrimoniales (oursin comestible, hippocampes) à des fins de repeuplements expérimentaux.

- Une convention est signée avec le Comité local des pêches maritimes et des élevages marins du Var afin de réaliser une expérimentation technique et scientifique pour la création à terme d’une ferme aquacole d’affinage d’oursins.

- L’Institut océanographique Paul Ricard développe un programme d’étude sur l’hippocampe méditerranéen afin d’acquérir des connaissances sur ce poisson, son mode de vie, son habitat...
Un autre volet consiste à maîtriser la reproduction en captivité et à transférer ce savoir à des aquariophiles ou à des pêcheurs d’hippocampes dans les pays où ces poissons sont menacés d’extinction.
Au final, il s’agit de proposer des alternatives à la capture intentionnelle de l’espèce dans son milieu naturel.

2012
SUIVIS ÉCOLOGIQUES

- Pour EDF, les chercheurs de l’Institut dressent un inventaire de la faune et de la flore de la calanque de Podestat, située au cœur du Parc national des Calanques, à Marseille.
Depuis 1930, cette calanque appartient à EDF qui souhaite en faire un laboratoire d’observation et de préservation de la biodiversité.

JPEG - 64.7 ko
Les scientifiques de l’Institut océanographique Paul Ricard assurent un suivi écologique de la faune et de la flore de la calanque de Podestat. Ils réalisent aussi un inventaire des poissons des fonds marins de l’ouest de Toulon (Var). [Ph. : IOPR].

- Avec le programme IchTO, l’Institut océanographique Paul Ricard dresse un inventaire de la faune ichtyologique des fonds marins de l’ouest de Toulon (Var). Outre l’apport de connaissances, cette étude va permettre d’apprécier la richesse en poissons du territoire. L’enjeu est important pour la conservation et la valorisation du patrimoine naturel.

2013
- Dans la continuité des inventaires et suivis écologiques réalisés par ses scientifiques, l’Institut océanographique Paul Ricard est maître d’ouvrage de deux nouveaux programmes de recherche dans le cadre du Contrat de baie de la rade de Toulon n°2. Ils portent sur les oursins, et les poissons de l’Ouest toulonnais.

- Un autre programme est lancé sur les postlarves de poissons de la lagune du Brusc, dans l’optique d’une restauration écologique des petits fonds côtiers.

JPEG - 102.8 ko

- Par ailleurs, l’Institut océanographique Paul Ricard a signé une convention de partenariat scientifique avec l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE). Le Pr. Nardo Vicente, responsable scientifique, a participé au Congrès international des aires marines protégées (IMPAC 3), à Marseille ; Patricia Ricard, présidente, est intervenue au sein du Conseil économique, social et environnemental sur le thème : "Quelle gouvernance pour une gestion durable de l’océan ? "
Au terme de cet événement international, L’"Appel de Paris pour la haute mer" a été lancé et relayé par l’Institut océanographique Paul Ricard.