Accueil AquariumParcelles de mer

Parcelles de mer

Les paysages sous-marins soigneusement reconstitués dans les bacs de l’Aquarium présentent les particularités des différents biotopes de la Méditerranée. Ces parcelles de mer montrent au visiteur la variété fascinante de leurs formes et de leurs couleurs.

Les fonds meubles (1) composés de sable ou de vase paraissent à première vue désertiques. On y trouve pourtant une faune très variée sachant utiliser ses particularités (mimétisme, aplatissement des formes, enfouissement) pour se confondre avec le milieu. Elle est souvent la proie de nombreux invertébrés mobiles et de poissons vivant à proximité du fond.

Les herbiers de Posidonie (2) constituent un écosystème très riche entre la surface et 35 mètres de profondeur. Ils sont formés d’une espèce endémique de Méditerranée : Posidonia oceanica. Cette plante sous-marine fleurit et donne des fruits lorsque les conditions climatiques sont favorables. Les herbiers produisent une grande quantité d’oxygène, élément nécessaire à la vie des animaux. Dans l’extraordinaire jungle des feuilles et des rhizomes, des centaines d’espèces marines trouvent refuge et nourriture.

Les fonds rocheux (3) littoraux sont situés à faible profondeur. Ils reçoivent une quantité de lumière optimale, favorable à la croissance de nombreuses espèces d’algue qui forment une couverture dense sur la surface exposée des rochers. Ces algues abritent et nourrissent des petits invertébrés qui sont, à leur tour, les proies d’autres animaux comme les poissons.

Sous les pierres, dans les failles et les grottes (4), vivent les espèces qui préfèrent ou exigent une faible luminosité. En général, ce sont des espèces qui s’abritent le jour dans leur refuge et s’activent la nuit à la recherche de leur nourriture.

Plus profondément, à partir d’une trentaine de mètres, on trouve des constructions biologiques édifiées par des algues rouges calcifiées et des invertébrés fixés : le coralligène (5). Ces récifs très fragiles offrent une multitude et une grande diversité d’abris permettant une explosion de la vie sous-marine.

En pleine eau (6), au large ou près des côtes, se côtoient les organismes les plus petits et les plus gros, du plancton mesurant quelques centièmes de millimètre au rorqual commun avec ses 20 mètres de long ; des animaux incapables de se déplacer et tributaires des courants marins, le zooplancton, avec les nageurs les plus agiles et les plus rapides, dauphins, espadons.