Accueil PROGRAMME SAR-LAB

PROGRAMME SAR-LAB

Les chercheurs de l’Institut poursuivent leurs travaux sur le terrain : mise en place de biohuts, mais aussi suivis ichtyologiques et transplantation de cymodocées.

Le projet SAR-LAB, lancé pour une durée de 5 ans, se poursuit. Il s’agit, rappelons le, d’une démarche globale de restauration écologique de la lagune du Brusc, zone de nurserie pour de nombreuses espèces, malheureusement dégradée.

JPEG - 94.7 ko
Vue aérienne des équipements installés dans l’ancien parc à moules de la lagune, sur lesquels sont réalisés les suivis ichtyologiques. (Ph. T. Miard)

Actuellement, les plongées effectuées par nos chercheurs concernent 3 domaines d’intervention : des suivis ichtyologiques réguliers, pour évaluer de quelle façon s’effectue le repeuplement progressif de la lagune ; la mise en place de biohuts, petits récifs artificiels qui servent de refuge aux juvéniles, dans la lagune mais aussi dans les ports des Embiez et du Brusc, véritables « réservoirs de vie » ; transplantation de cymodocées pour restaurer un herbier fortement endommagé, et multiplier ainsi les habitats naturels.

JPEG - 47.9 ko
Transplantation de cymodocées : en tout, 8000 faisceaux ont déjà été repiqués ! (Ph. R. Simide)

La lagune du Brusc fait partie des sites ateliers propices à une étude globale des possibilités de restauration écologique, en s’appuyant sur son caractère patrimonial et sur les enjeux écologiques forts qu’elle regroupe. Le but de la création de ces sites ateliers, conformément à la directive-cadre stratégie pour le milieu marin 2008/56/CE (DCSMM), est de développer des procédures innovantes, qui seront dans l’avenir transposables à d’autres sites.

JPEG - 38.6 ko
Suivi des biohuts installés dans le port du Brusc et dans le port des Embiez. (Ph. D. Kirchhofer)