Accueil Elevage de crevettes : une première à l’Institut !

Elevage de crevettes : une première à l’Institut !

La boucle est bouclée. La semaine dernière, les crevettes élevées dans notre écloserie depuis le stade larvaire ont commencé à se reproduire à leur tour.

« En France, de façon générale, l’élevage se fait surtout sur la crevette japonaise, également appelée crevette impériale, explique le Dr Rémy Simide. Sur nos espèces locales méditerranéennes, les crevettes sont issues de pêcheries. Notre travail va donc permettre d’envisager un transfert vers l’aquaculture."

Une deuxième génération dans les bassins de l’institut

Au printemps, l’équipe maîtrisait le développement larvaire à partir de crevettes sauvages, et parvenait à maintenir plusieurs milliers d’animaux en élevage. La semaine dernière, Thomas Miard obtenait la première reproduction de ces individus élevés par nos soins ! Une réussite qui devrait permettre, à terme, d’obtenir plusieurs dizaines de milliers de jeunes crevettes issues de nos bassins.
Parallèlement, entre 2018 et 2019, des tests de revalorisation de déchets de pêche pour produire des crevettes d’élevage seront effectués à l’Institut. Un atout, dans la mesure où l’alimentation avec des farines, est de plus en plus controversé. Il s’agit là, dans un souci de développement durable, de réutiliser une matière première naturelle et facilement disponible.

A quelques millimètres, l’apparence d’une crevette adulte

Chez la crevette, la femelle porte des œufs, qui lors de l’éclosion donnent naissance à des larves qui se déplacent en pleine eau. Après deux semaines environ et plusieurs métamorphoses, ces larves deviennent de minuscules crevettes parfaitement semblables aux adultes, qui comme leurs aînées se déplacent alors surtout sur le fond. 

Ph. Rémy Simide